Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog de la section PS Anzin

Dossier : sommet social : M. Sarkozy, c'est encore raté !

21 Janvier 2012 , Rédigé par José Pressoir Publié dans #Présidentielle 2012

Dossier : sommet social 

M. Sarkozy, c'est encore raté !

Marianne2 |


Après l'échec de la TVA sociale et la dégradation de la note de la France, Sarkozy ne baisse pas les bras ! En pleine campagne, le président a plus d'un tour dans son sac. Mais avec des syndicats comme public, la poudre magique n'a eu aucun effet, mis à part celui de les rendre encore plus mécontents qu'ils ne le sont. Seule la majorité y croit, attendant avec impatience les prochaines tribulations du chef de l'Etat.




Sur Marianne2

Sommet social : 73% des Français mettent en doute son efficacité ! par J.C Slovar - Blogueur associé
Si 73 % des Français interrogés considèrent que le sommet social du 18 janvier n'apportera aucune solution au problème de l'emploi en France, il semblerait que l'Etat envisagerait de mettre encore plus de pression sur les chômeurs, histoire d'améliorer les chiffres...

Sommet social : les syndicats dans le brouillard avancent désunis par Laurence Dequay
A l’exception d’une extension du chômage partiel pour qu’il profite davantage aux PME et d’une formation accrue des chômeurs, on ne voit pas très bien sur quel autre sujet les partenaires sociaux, convoqués à l’Elysée sous la pression des agences de notation, pourraient s’entendre le 18 janvier à l’Elysée.

Medef : toujours plus de reculs sociaux par Gérard Filoche - Blogueur associé
Le Medef avec tous ses économistes néolibéraux, Institut Montaigne, Fondation Concorde, Ethic, sont sur le pied de guerre. Entre le « sommet » dit de l’emploi (en fait on pourrait l’appeler « sommet de la dernière chance ») et le discours annoncé de Sarkozy le 29 janvier (le dernier discours aussi ?), il s’agit d’imposer le plus de reculs sociaux possibles et le plus d’avantages possibles pour le patronat.

Sommet social : pas grand chose à en retenir par J.C Slovar - Blogueur associé
Face à un chômage endémique, Nicolas Sarkozy propose de faire recevoir les chômeurs de longue durée en catégorie A, afin de leur proposer un emploi ou une formation. Retour d'un « serpent de mer » destiné avant tout à minorer les chiffres du chômage avant la présidentielle !

Sommet de rupture pour la dernière grand-messe sociale sarkozyste par Laurence Dequay
Il est bien loin le temps où Nicolas Sarkozy et François Fillon se partageaient, sur les conseils feutrés de Raymond Soubie, la tâche de séduire respectivement la CGT et la CFDT. Le dernier sommet social de Nicolas Sarkozy s’achève sur une rupture de confiance avec les principaux syndicats de salariés.

Sarkozy : le sommet « sans précédent » qui fait pschitt ! par Sarkofrance - Blogueur associé
Il paraît qu'il est tendu, qu'on paniquerait presque à l'Elysée. La dégradation de la note de la France par l'agence Standard and Poors n'a pas été digérée. On l'a bien constaté, en public, lundi dernier. 

Mercredi, le fameux sommet pour l'emploi, rebaptisé sommet pour la crise, s'est donc tenu à l'Elysée. Le Monarque l'avait annoncé, en grandes pompes, le 1er décembre dernier à Toulon. On allait voir ce qu'on allait voir. Il nous avait promis des mesures « fortes et rapides », expliqué que l'inaction n'était pas une option en cette période de crise et d'urgence. Il avait même menacé : que chacun prenne ses responsabilités !

Ailleurs sur le web

Sommet social : les syndicats déplorent le « flou » des mesures par LeParisien.fr
Les représentants des syndicats et du patronat sont arrivés successivement à l'Elysée, ce mercredi matin, pour participer au « sommet de crise » convoqué par Nicolas Sarkozy. Sur fond de hausse du chômage et de dégradation de la note de la France par Standard and Poor's, une des trois grandes agences de notation, le chef de l'Etat veut proposer un paquet de réformes très contestées telles que la TVA sociale ou la flexibilité du temps du travail qu'il veut faire voter avant le scrutin présidentiel. D'entrée de jeu, le chef de l'Etat a justifié par la « gravité de la crise » le calendrier accéléré qu'il a imposé aux syndicats et au patronat, qui redoutent d'être instrumentalisés à trois mois de l'élection. A la mi-journée, le président a annoncé des mesures d'urgence.

Sommet social : "médiatique", dit le PS par Europe1.fr
Les mesures d'urgence annoncées mercredi par le président Nicolas Sarkozy à l'issue du sommet social sont loin de susciter l'enthousiasme. Pour doper l'emploi des jeunes, l'activité partielle et la formation des chômeurs, le chef de l'Etat a débloqué une enveloppe de 430 millions d'euros. Insuffisant répondent notamment l'opposition et les syndicats. Seule la majorité applaudit.
Ce sommet social, « une goutte d'eau sur une plaque chauffante » par Liberation.fr
Dans les journaux ce matin, les éditorialistes dénoncent les effets de manche de la réunion élyséenne organisée par Sarkozy. De « timides avancées » en faveur du chômage partiel, loin des mesures énergiques prises par l’Allemagne, jeudi les éditorialistes jugent souvent que le sommet « social » de la veille a surtout été un « sommet électoral ».

Le sommet social évite les sujets qui fâchent par Ouestfrance.fr
Nicolas Sarkozy a annoncé 430 millions d'euros de redéploiements de crédits. Pour favoriser l'activité partielle et combattre le chômage. Des mesures plutôt consensuelles qui ont cependant déçu la plupart des syndicats.

Partager cet article

Repost 0