Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog de la section PS Anzin

Éliane Tillieux, une ministre belge, en quête de solutions à Roubaix

2 Mars 2013 , Rédigé par José Pressoir Publié dans #Gouvernement

 www.lavoixdunord.f - A +

Éliane Tillieux, une ministre belge, en quête de solutions à Roubaix

Ministre économe
02/03/2013
Les élus français ont beaucoup à apprendre de leurs alter ego allemands en matière d'économie. Des Belges aussi !
Comme en témoigne, le repas pris vendredi à Roubaix par Eliane Tillieux, ministre wallonne de la Santé, de l'Action sociale et de l'égalité des chances, en visite à la maison-relais Vauban et à la résidence du Cap-Ferret pour y puiser quelques expériences positives. Un ministre français aurait privilégié un restaurant gastronomique, Grand Hôtel ou La Piscine, mais pas la ministre belge qui a déjeuné pour 25 € au Fer à cheval ! Exemplaire pour apprendre à nos chers élus à vraiment faire des coupes dans le budget encore dispendieux de l'État, des collectivités territoriales et locales.
B. L.
| VISITE |

Depuis 2009, Éliane Tillieux est ministre de la Santé, de l'Action sociale et de l'Égalité des chances

 La ministre wallonne Eliane Tillieux a visité la maison relais Vauban et la résidence du Cap-Ferret.

au sein du Gouvernement wallon Demotte II. Consciente de la nécessité d'avoir en Belgique des structures adaptées aux publics en difficulté - à la fois performantes et plus encadrées qu'elles ne le sont aujourd'hui en Wallonie -, elle est venue hier à Roubaix observer ce qui existe, ce qui fonctionne, afin de s'en inspirer éventuellement durant sa mandature. Toutes les idées sont bonnes à prendre.

« Il y a en Belgique différentes structures d'accueil pour les personnes âgées, handicapées, connaissant des difficultés sociales, cela concerne 600 à 700 personnes, mais nous avons un vide juridique pour les personnes souffrant de problèmes psychiatriques ou d'addictologie », explique Serge Lesenne, son chef de cabinet. « Mais il y en a, poursuit-il, une petite dizaine accueillant des publics à la marge de différents systèmes. La ministre a la volonté de se rendre compte de toute la réalité du dossier et d'ouvrir des maisons qui soient agréées par l'État et donc plus encadrées, notamment depuis la réforme du 107 en Wallonie, qui vise à faciliter l'accueil de jour en psychiatrie. » La ministre, hier matin en visite à Roubaix, à la maison relais Vauban, puis à la résidence du Cap-Ferret, gérées par le CAL-PACT, a donc particulièrement apprécié « l'insertion par le logement et l'approche pluridisciplinaire des lieux visités ». Car le souhait de la ministre, dans le cadre de la première étape de sa démarche, est « de regrouper toutes les forces en Wallonnie. » Accueillie à la Maison-Relais Vauban par Pierre Dubois, le maire de Roubaix, et Agnès Demotie, directeur général du PACT, elle s'est vue présenter sur place, avant de visiter les locaux, le PACT, ses activités générales avec un focus sur les structures d'hébergement comme Vauban et le Cap-Ferret où le Pact met en pratique ses valeurs d'humanisme, de solidarité, de justice sociale et d'engagement en accueillant, écoutant et accompagnant les personnes en difficultés. L'objectif, via un séjour dans ses centres de d'hébergement et de réinsertion sociale, est de remettre sur les rails, des gens qui sont sortis de route, pour diverses raisons. À Vauban, comme à Cap-Ferret, dans des logements individuels, ils vont retrouver du lien social et familial et pouvoir construire un projet de vie.  •

BRIGITTE LEMERY

 

 

 

Partager cet article

Repost 0