Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog de la section PS Anzin

Flash Actu de l'équipe de campagne de François Hollande.

17 Avril 2012 , Rédigé par José Pressoir Publié dans #Présidentielle 2012

  Flash Actu de l'équipe de campagne de François Hollande.

 

 

 

16 avril 2012

J - 6

Le Chiffre du Jour

 

 

 

 

 

590 : selon un livre d'Antoine Peillon, journaliste à La Croix, l'évasion fiscale française s'élèverait au minimum à 590 milliards d'euros, plus de 30 milliards chaque année. Le 16 avril, une information judiciaire a été ouverte sur la filiale française de la banque suisse UBS pour "blanchiment" d'argent notamment de fraude fiscale. Depuis 2009, à trois reprises, des cadres d'UBS ont dénoncé à l'Autorité de contrôle prudentiel (ACP) les opérations illicites dont ils auraient eu connaissance. Mais il a fallu attendre mars 2011 pour que la Banque de France saisisse officiellement le parquet de Paris et avril 2012 pour l'ouverture d'une information judiciaire. Antoine Peillon constate par ailleurs que les demandes d'entraide déposées par les autorités françaises sont particulièrement rares et ont régulièrement des défauts formels.

  

   

  

    

Il a osé dire

 

 

 

"Je veux poser le problème du rôle de la Banque centrale dans le soutien à la croissance (...) Si l'Europe ne veut pas perdre pied dans l'économie mondiale, elle doit absolument renouer avec la croissance (...) La crise nous a montré les limites des règles qui ont été fixées [à la BCE]. Nous avons le devoir de réfléchir à cette question".

Nicolas Sarkozy, le 15 avril, lors de son meeting sur la place de la Concorde à Paris. Le candidat sortant multiplie les contradictions et les mensonges. Jusqu'à présent, il n'avait de cesse de railler l'engagement de François Hollande de renégocier le traité européen en privilégiant la croissance et l'emploi et en réorientant le rôle de la banque centrale européenne (BCE) dans cette direction. Après cinq ans de renoncement face à l'ultra-libéralisme et à l'hyper-austérité sur le continent - y compris pendant la présidence française de l'UE en 2008 -, il est temps que le candidat sortant découvre le besoin de croissance.

         

Le Changement c'est Maintenant

  


"Nous avons à vaincre le fatalisme, la résignation et le découragement qui nourrissent l'abstention (...) J'entends les colères qui tonnent contre l'accumulation des injustices. Il me revient de les exprimer, de les porter. Mais parce que je suis le candidat de la Gauche qui veut diriger la France, je dois traduire ces colères en actes de gouvernement (...) Tous ceux qui veulent le changement doivent l'assurer dès le 22 avril ! (...) Donnez-moi la force nécessaire, le 22, pour vous conduire à la victoire le 6 mai !"

François Hollande, le 15 avril, lors du grand rassemblement sur l'esplanade du château de Vincennes à Paris, devant plus de 100.000 personnes.

     

 

Rémunérations excessives à EDF : Etat complice ou indifférent?

 

 

Communiqué de presse de Bruno Le Roux, porte-parole de François Hollande.

Le magazine La lettre de l’expansion vient de révéler une gestion profondément choquante des rémunérations au sein de l’entreprise EDF. Depuis 2009, les dix rémunérations les plus élevées de l’entreprise sont passées en moyenne de 700 000 euros à 1,3 million d’euros par an.

Comment peut-on accepter ces comportements inqualifiables et intolérables tandis qu’il est refusé en permanence aux salariés modestes une revalorisation de leurs rémunérations ? Comment peut-on tolérer que des salariés doivent se battre pour une revalorisation minimaliste de leurs indemnités, alors qu’au même moment l’ensemble de la direction voit sa rémunération presque doubler en quelques années ? Comment peut-on justifier que dix salaires représentent à eux seuls plus de 1000 années de travail d’un salarié de la même entreprise ? Et, pire que tout, comment peut-on accepter que ce type de comportements puisse avoir lieu au sein d’une entreprise dans laquelle la participation de la France au capital est majoritaire ?

L’Etat français est actionnaire à plus de 84% du groupe énergétique. Soit Nicolas Sarkozy est complice de ces rémunérations, soit l’Etat est indifférent à la vie sociale au sein des entreprises dans lesquelles il est actionnaire ultra-majoritaire et cela est proprement scandaleux.

Cette situation confirme en revanche la pertinence des priorités de François Hollande en matière de lutte contre les rémunérations excessives. Dans les entreprises dans lesquelles l’Etat est actionnaire majoritaire, François Hollande exigera un écart maximal de 1 à 20 entre les rémunérations au sein d’une même entreprise, ce qui subordonnera toute hausse de salaires au sein de la direction à une revalorisation des rémunérations pour l’ensemble des salariés. De tels comportements n’auront plus cours dans notre pays.

Agriculture : la voix sans issue du candidat sortant


Communiqué de presse de Alain Rousset, Responsable du pôle Production, Industrie, Agriculture, Pêche dans l’équipe de campagne de François Hollande.

Déjà absent de la longue lettre au peuple français de Nicolas Sarkozy, le secteur agricole et agroalimentaire est désormais attaqué par de président sortant, qui place la négociation budgétaire européenne dans une voie sans issue. 



Comment prétendre faire d’un côté 600 millions d’économie par an sur la contribution de la France au budget européen – c’est aller plus loin que la rigueur souhaitée par l’Allemagne – et, de l’autre, maintenir une PAC forte ? Tout le monde sait que la PAC est une part importante du budget européen. Cela n’a pas de sens de vouloir baisser le budget global sans baisser l'une de ses composantes principales, alors même que de nombreux autres pays font valoir d’autres priorités que la PAC pour ce même budget.

Si on a une ambition européenne pour l'agriculture, ça ne peut pas être en demandant le bénéfice de la politique mais sans payer! 



Est-ce cela la France forte de Nicolas Sarkozy ? C’est plutôt une France mal pilotée, empêtrée dans ses contradictions et qui s’isole en Europe. C’est aussi une conception bien peu avisée de la rigueur gestionnaire, qui doit ménager croissance et justice. 



François Hollande, défendra un budget communautaire et un budget de la PAC à la mesure d’une véritable ambition pour l’agriculture et l’agroalimentaire. Une ambition fondée sur la création de valeur et sur l’emploi, par le développement d’agricultures de production diversifiées et performantes sur l’ensemble des territoires.

Agenda

 

 

 

 

17 avril – A partir de 18h30 grande réunion publique à partir de 18h30 au Grand Palais d’Euralille de François Hollande, avec la participation de Martine Aubry, Maire de Lille et Première secrétaire du Parti socialiste.

Partager cet article

Repost 0