Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog de la section PS Anzin

Gilles Pargneaux (PS) : « Madame le recteur a dégradé sa fonction. Elle s'est comportée en militante UMP...

28 Janvier 2012 , Rédigé par José Pressoir Publié dans #Education

 La rectrice a justifié sa politique lundi. Yves Durand et Gilles Pargneaux n'ont pas tardé à réagir. PHOTO STÉPHANE MORTAGNE La rectrice a justifié sa politique lundi. Yves Durand et Gilles Pargneaux n'ont pas tardé à réagir. PHOTO STÉPHANE MORTAGNE

| POLÉMIQUE |

La rectrice a eu l'occasion d'expliquer sa politique dans nos colonnes mardi. Les 1 020 suppressions de postes à la rentrée prochaine, elle les justifie point par point. Sans convaincre le Parti socialiste, on s'en doutait. ...

 

Lequel a convié la presse. Yves Durand, l'un de ses MM. Éducation, a dépeint Marie-Jeanne Philippe en « militante zélée du sarkozisme ». Ce qu'on avait déjà entendu. En revanche, Gilles Pargneaux, député européen et secrétaire fédéral du parti, est allé un peu plus loin. Déclarant :

« Madame le recteur a dégradé la fonction de recteur. Elle s'est comportée en militante UMP, en sarkoziste de service. C'est incroyable, incroyable ! »
Et de poursuivre : « Jamais, de droite comme de gauche, on n'avait eu une militante partisane comme c'est le cas aujourd'hui. »
Yves Durand acquiesçant, en souriant : « Ce que dit Gilles est toujours vrai. »

Filières supprimées

À la remarque : la rectrice explique l'essentiel des suppressions de postes, notamment dans le premier degré et les lycées professionnels, par une baisse d'effectifs, Yves Durand réplique, incisif :

« Elle avait l'habitude de supprimer des postes, maintenant elle supprime des élèves. Les baisses d'effectifs, ce sont des élèves de deux ans plus comptabilisés, et des élèves des lycées professionnels qui abandonnent l'école car l'académie supprime des filières. » 

Citant en exemple : « L'an dernier, à La Bassée, une filière fermait.

On a dit aux élèves que la même existait à Lens. Pensez-vous que tous y sont allés ? Non, et aujourd'hui, ils ont arrêté l'école, sont dans la nature et font baisser les effectifs... »

Pour conclure, le député-maire de Lomme est revenu sur la dernière polémique en date : le 8 février sera examinée à l'Assemblée la proposition de loi du député UMP Jacque Grosperrin où la formule « la formation des maîtres est assurée par les IUFM » est remplacée par « elle est assurée notamment par les universités ».

Tollé dans les milieux de l'Éducation qui y voient un cadeau aux officines privées. Le député dément, explique que le « notamment » cible des établissements non universitaires, comme l'École normale supérieure de Cachan... Bref, il ne faudrait pas y voir malice. Les syndicats pourraient dire ce qu'ils en pensent en marge de la grève du 31 janvier. •

Partager cet article

Repost 0