Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog de la section PS Anzin

Industrie : le travail, moins cher en France qu'en Allemagne

30 Mars 2012 , Rédigé par José Pressoir Publié dans #Economie

Industrie : le travail, moins cher en France qu'en Allemagne

Une étude de sape une partie des arguments de l'exécutif pour mettre en place la TVA sociale. Selon celle-ci, le travail coûte moins cher en France qu'en Allemagne dans le secteur industriel.

C'est bien connu, le travail coûte plus cher en France qu'en Allemagne. C'est vrai, mais pas dans tous les secteurs. Et notamment dans l'industrie, où les deux pays font jeu égal, contrairement à une idée très répandue. A tel point que Nicolas Sarkozy ou encore François Fillon se sont appuyés sur cet argument pour vanter les bienfaits de la TVA sociale. "Notre responsabilité, c’est de baisser le coût du travail pour mettre un coup d’arrêt aux délocalisations. Il faut sauver et créer des emplois en France!", indiquait à plusieurs reprises en janvier François Fillon pour justifier la TVA sociale, qui doit permettre de faire baisser les cotisations patronales.

Le 13 février, dans la Somme, le Premier ministre ajoutait : "Nous ne pouvons plus esquiver la question du coût du travail" et nous devons "recaler nos coûts par rapport à nos concurrents de la zone euro." Mêmes arguments sur la compétitivité du côté de Nicolas Sarkozy qui, lors de son émission diffusée sur huit chaînes le 29 janvier, expliquait que la France se vidait de son "sang industriel" pour ces raisons. Lors de ses vœux aux Français le 31 décembre, il avançait qu'il fallait "alléger la pression sur le travail."

Même les 35 heures ne sont pas en cause…

Dans une étude sur l'évolution des coûts de la main d'œuvre en Europe publiée mercredi, l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) remet les pendules à l'heure et fait s'écrouler ces arguments. En 2008, la différence de coût des salaires dans l'industrie manufacturière entre chaque côté du Rhin n'était que de 21 centimes d'euros. Au profit de la France.

Dans ce secteur, le coût horaire de la main d'œuvre était de 33,16 euros en France contre 33,37 en Allemagne. Dans le seul domaine de l'automobile, le coût moyen est de 33,38 euros dans l'Hexagone contre… 43,14 euros en Allemagne. Outre-Rhin, les salaires bénéficiaient déjà de la TVA sociale locale, quand la France n'y passera qu'en octobre. Les salaires français couteront bientôt encore moins cher. Ce qui montre que la raison de perte de compétitivité de l'industrie française est ailleurs. Du côté des 35 heures, comme l'expliquait François Fillon dans la Somme? Non plus.

Le coût salarial unitaire, c'est-à-dire le coût de la main d'œuvre par unité produite, a baissé en France entre 1996 et 2000. Soit au moment de la mise en place des 35 heures pour les entreprises volontaires, mais avant leur généralisation. "Depuis cette date et jusqu'en 2007 le coût salarial reste stable, la productivité horaire évoluant parallèlement au coût horaire", explique l'Insee. La réduction du temps de travail n'aurait pas eu d'effets sur la compétitivité, mieux, elle l'aurait même aidé au début de sa mise en place. Les raisons du manque de compétitivité de l'industrie française sont à trouver ailleurs.

Vivien Vergnaud - leJDD.fr

Partager cet article

Repost 0