Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog de la section PS Anzin

Innovation…la priorité que le Président de la République n’a pas choisie

29 Juillet 2010 , Rédigé par José Pressoir Publié dans #Information

Enseignement supérieur, Recherche, Innovation…la priorité que le Président de la République n’a pas choisie

Le Président de la République, épaulé par la Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Valérie Pécresse, multiplie les sorties médiatiques pour glorifier son action en faveur des Universités et des Laboratoires. À chaque discours, sont annoncés des chiffres toujours plus impressionnants. Ce n’est malheureusement pas le seul domaine dans lequel le Président s’arrange avec la réalité, et les contre-vérités énoncées par Nicolas Sarkozy lors de la Conférence internationale sur la physique des hautes énergies (ICHEP), lundi 26 juillet, sont particulièrement choquantes.
 
Via le grand emprunt et le plan Campus, le gouvernement affirme avoir débloqué plus de 20 milliards d’euros pour l’Enseignement Supérieur et la Recherche. Les universités et les laboratoires n'en verront que les intérêts, puisque cette somme n'est pas une dotation mais est, pour l’essentiel, "placée". Concrètement, le gouvernement ne débloque que 967 millions d’euros par an, somme très insuffisante pour atteindre l’objectif des 3% de PIB consacrés à la recherche, ou ne serait-ce que pour suivre la croissance du PIB (Cf. ligne jaune sur le graphique). En manipulant les chiffres, le gouvernement tente de camoufler son renoncement. Les chiffres de l’OCDE montre en effet que la part de la recherche dans le PIB français diminue constamment depuis 2002, et la politique de rigueur du gouvernement aggrave cette tendance et sous-équipe la France pour l’avenir.
 
Le Parti socialiste demande une augmentation réelle et effective des budgets mis au service de la formation, de la recherche et de l’innovation. Par ailleurs, le Parti Socialiste demande au gouvernement de faire toute la lumière sur ses véritables choix en matière d’Enseignement supérieur et de Recherche pour les années à venir.
 
 
Figure 1 : Dépenses Enseignement Supérieur et Recherche (en millions €)
 
Communiqué 
Bertrand Monthubert, 
Secrétaire national à l’Enseignement Supérieur et à la Recherche
 

Bertrand Monthubert : «30M€ à Mme Bettencourt c'est le salaire annuel de 500 chercheurs»

Le secrétaire national à l'enseignement supérieur et à la recherche, Bertrand Monthubert, a réagi à l'intervention de Nicolas Sarkozy sur France 2. Le chef de l'Etat s'est dit très impliqué dans la recherche, alors que «des emplois scientifiques ont été supprimés l'an dernier» a mentionné Bertrand Monthubert.
 
 
Le secrétaire national à la recherche a rappelé les millions d'euros de ristourne fiscale alloués aux entreprises bénéficiaires, pendant que les chercheurs luttent pour leur survie. Concernant le bouclier fiscal, les «30 millions d'euros reversés à Liliane Bettencourt représentent le salaire annuel de 500 chercheurs» a également évoqué Bertrand Monthubert.
 
Le secrétaire national a demandé au gouvernement de faire des choix «donner un avenir aux jeunes qui ont envie de s'engager dans la recherche plutôt que de donner toujours plus aux riches».

Le Parti Socialiste.fr

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :