Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog de la section PS Anzin

La diversion sécuritaire de Sarkozy : des annonces qui font réagir

3 Août 2010 , Rédigé par José Pressoir Publié dans #Information

La diversion sécuritaire de Sarkozy : des annonces qui font réagir

 

Ouest-France - 03/08/10 - Editorial de Jean-François Bouthors, Editeur et Ecrivain

La France et ses valeurs

 

Si Nicolas Sarkozy n'aime pas le mot rigueur, il n'a pas d'état d'âme quant à celui de répression. Au moment où le gouvernement présente aux Français la facture de la crise ¯ que n'avait-on écouté François Fillon quand il avait tiré la sonnette d'alarme, dès l'automne 2007 ! ¯ le chef de l'État saisit toutes les occasions pour monter au créneau sur le thème de la sécurité, qui fut l'une des clés de sa victoire à l'élection présidentielle. Nomination de grands policiers comme préfets dans le 93 et à Grenoble, tour de vis annoncé pour les « gens du voyage », mise en cause du modèle français d'intégration des populations immigrées, et enfin volonté d'étendre la possibilité de déchoir de la nationalité française une personne d'origine étrangère qui aurait porté atteinte à la vie d'une personne dépositaire de l'autorité publique...

 

 

Au moment où l'effort que la Nation doit accomplir pour traverser la crise est considérable, on attend un discours de mobilisation générale, insistant sur la solidarité dans l'épreuve, rassemblant les énergies, sollicitant davantage les plus aisés, soutenant les plus faibles, affirmant que l'obstacle sera d'autant mieux franchi que « l'équipe de France » sera soudée, fraternelle et engagée.

 

Ce n'est pas le chemin qui semble pris...

 

 

SIGE_DESSIN_apx_470_

----------------------------------

Le Placide 03/08/10

- Nicolas Sarkozy a menacé vendredi de déchoir de la nationalité française toute personne d'origine étrangère portant atteinte à un membre des forces de l'ordre. L'opposition l'accuse de mettre en danger l'unité de la Nation avec ses propositions antidélinquantes, à des fins d'électoralisme et de diversion.

Le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, est allé dimanche plus loin que le chef de l'État en proposant d'étendre les possibilités de déchéance de nationalité à l'excision, la traite d'êtres humains et la "délinquance grave".

10_08_03_sarkozy_woerth

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0