Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog de la section PS Anzin

Laurianne Deniaud souhaite que le PS n'accorde pas l'investiture aux cumulards en 2014

28 Février 2013 , Rédigé par José Pressoir Publié dans #Parti Socialiste

Laurianne Deniaud souhaite que le PS n'accorde pas l'investiture aux cumulards en 2014

 
Lauriane Deniaud avec Harlem Désir en octobre 2012 (Reuters)
    Lauriane Deniaud avec Harlem Désir en octobre 2012 (Reuters)         

Par Delphine Legouté         

| 28/02/13 - 07:58

Pour être exemplaire, n'investissons pas les cumulards en 2014.

Telle est la proposition de Laurianne Deniaud, benjamine du bureau national du Parti socialiste, et rapportée par Le Figaro de ce 28 février.

 Celle qui se place côté Benoît Hamon au PS plaide pour une application dès 2014 du non-cumul des mandats. Une position partagée par le chef du parti, Harlem Désir, qui n'hésite par à rappeler régulièrement au gouvernement ses engagements.

 Ce dernier, soutenu par un avis du Conseil d'Etat, semble à l'inverse s'orienter vers une mise en oeuvre en 2017. Laurianne Deniaud propose donc au PS de prendre les devants en imposant une règle simple : ceux qui souhaitent être maires en 2014 ne pourront pas être déjà députés. Autrement dit, la commission des investitures socialistes refuserait tout doublon.  

Laurianne Deniaud argumente :

Pourquoi ne pas nous appliquer à nous-mêmes ce que nous n'arrivons pas à imposer au législateur ? 

Une proposition qui a l'avantage de réduire les risques de"mini-dissolution", à savoir une vague de démissions des députés privilégiant leur mandat de maire et entraînant des législatives partielles. Pour briguer une mairie, les députés devraient en effet quitter au préalable leur mandat national, sans garantie de victoire locale.

 Selon Le Figaro, Christophe Borgel, le secrétaire national des investitures a répondu à Lauriane Deniaud : "On va revenir à ça très vite". Quant à Harlem Désir, qui cherche toujours à ne pas apparaitre comme un parti godillot, il y voit un avantage :

 

Donner au parti un gage de son indépendance à l'égard du pouvoir.

Mercredi 27 février, trente-neuf députés ont signé une tribune dans Le Monde intitulée "Le non-cumul des mandats, c'est maintenant !".

Ils demandent au gouvernement de faire appliquer le non-cumul par tous dès les prochaines élections.

Partager cet article

Repost 0