Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog de la section PS Anzin

Légalité, décidément un combat !

31 Janvier 2013 , Rédigé par José Pressoir Publié dans #Assemblée Nationale-Sénat

  


    Bernard Roman,Député du Nord

L'égalité, décidément un combat !  

L’ouverture du  mariage aux couples de même sexe est un projet d’égalité. Il s’inscrit dans un mouvement historique de lutte contre les discriminations fondées sur l’orientation sexuelle. Il ne menace pas l’institution du mariage qui du reste a depuis longtemps cessé de structurer la société. Il ne crée pas de situations nouvelles puisque les familles homoparentales existent déjà. Il ne retire aucun droit aux couples hétérosexuels. Il n’autorise ni la procréation médicalement assistée –même si je faisais partie de ceux qui le souhaitaient-, ni la gestation pour autrui, à laquelle le parti socialiste est très clairement opposé. Il se limite à garantir la même protection juridique à tous les couples et à tous les enfants.

C’en est trop pour l’opposition, qui reprend les arguments ignobles qu’elle brandissait déjà il y a quinze ans au moment de l’adoption du Pacs.

L’UMP s’en réfère au code civil de Napoléon, qui affirmait l’incapacité juridique totale de la femme mariée. Elle en appelle au référendum, alors que les questions sociétales n’entrent pas dans le champ de l’article 11. Elle défend le mariage comme fondement structurant de la société, alors que 56% des enfants naissent hors mariage. Elle nous explique que l’amour n’a rien à voir avec le mariage. Enfin, elle convoque l’anthropologie pour souligner le caractère prétendument universel et intemporel du mariage, alors que les anthropologues démontrent l’inverse. Et que dire de certains amendements incongrus voire injurieux ?

Bref, l’UMP tient des propos qui ne sont pas justes, tout simplement parce que ses motivations ne sont pas justifiables.

En effet, bien que la droite s’en défende, ses attaques et ses outrances relèvent bien d’une forme d’homophobie. Des propos très blessants ont été tenus dans les rangs des opposants au mariage des couples de même sexe. Ils laisseront des traces, pour les raisons que la philosophe Elisabeth Badinter nous rappelle : « Les homosexuels ont connu toutes les tortures et toutes les humiliations possibles et continuent de les connaître dans nombre de pays où la religion fait loi. Il est grand temps que cela cesse. C’est l’honneur d’une démocratie de ne pas demander de comptes aux individus sur leur vie intime ».

Dans moins de deux semaines, ce sera l’honneur de l’Assemblée nationale d’adopter cette belle réforme.

Partager cet article

Repost 0