Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog de la section PS Anzin

Les niches vertes rabotées

8 Septembre 2010 , Rédigé par José Pressoir Publié dans #Information

Les niches vertes rabotées

Les crédits d’impôts accordés aux particuliers qui réalisent des travaux d’économie d’énergie ou installent des panneaux solaires devraient être revus à la baisse.

 

solaire

Le crédit d'impôt associé aux panneaux solaires devrait baisser de moitié. (Maxppp)

 

L’écologie victime de la rigueur. Dans le cadre du plan de réduction des déficits et notamment de la suppression de certaines niches fiscales, Matignon aurait en effet décidé de revoir les avantages accordés aux particuliers qui limitent leurs dépenses d’énergie domestique, annonce Les Echos . Le premier coup de rabot viserait notamment les travaux d’isolation et d’installation de chaudières plus économes: pour toutes les dépenses engagées après le 1er janvier 2011, le crédit d’impôt serait abaissé de 10%. L'installation de double vitrage, par exemple, donnera lieu à un crédit de 22,5 %, au lieu de 25 %. Des chiffres qui devraient être confirmés courant septembre par le ministère de l’Ecologie.

Plus dur encore serait le coup asséné aux installations photovoltaïques, croit savoir le quotidien: le gouvernement devrait réduire de moitié le crédit d’impôt associé à leur installation, qui atteignait jusqu’ici 50% des investissements.

600 millions d'économies

L’objectif de ces mesures: économiser 600 millions par an à l'Etat. Mais aussi mettre un frein au développement du solaire domestique qu’EDF peine aujourd’hui à gérer. Grâce à la baisse des coûts d’achats de ces panneaux, la vente d’énergie solaire à EDF est en effet devenue de plus en plus attractive ces deux dernières années, créant des listes d’attente et un goulot d’étranglement. Pour ralentir le mouvement, le gouvernement avait d’ailleurs annoncé fin août une baisse des tarifs de rachat d’électricité par EDF aux propriétaires de panneaux.

Cette révision de la fiscalité verte s’inscrit donc dans la même logique. A l’avenir, toujours selon Les Echos, le crédit d’impôt accordé au solaire pourrait même être supprimé. De quoi susciter la colère des acteurs de cette filière industrielle, qui ne manqueront pas de rappeler au gouvernement le retard de la France dans le domaine par rapport à nos voisins Allemands ou Espagnols.

Al.P. - leJDD.fr

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :