Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog de la section PS Anzin

-Lettre ouverte à Francois Lebel maire du 8eme arrondissement

3 Octobre 2012 , Rédigé par José Pressoir Publié dans #Société

     Pour le maire UMP du 8e, le mariage gay ouvrirait la porte à l'inceste et à la pédophilie  Lire la suite   

Jérôme Dehainin lui répond

Lettre ouverte à François Lebel, Maire du 8ème arrondissement de Paris

Monsieur le Maire,

 

Je profite de ce jour de mon 42ème anniversaire que je passe avec mes enfants pour vous adresser ce courriel suite à la lecture de votre éditorial municipal "Non!"

 

Que vous souhaitiez poursuivre un débat qui est ouvert dans notre société depuis plusieurs semaines et qui sera ouvert à l'Assemblée Nationale en 2013 est votre droit.

Que vous souhaitiez interpeler vos administrés et vos concitoyens parisiens également.

Que vous souhaitiez faire connaître votre opposition à ce projet et ainsi prendre date pour 2014 est politiquement admissible.

Que vous souhaitiez prévenir les parisiens du 8ème arrondissement que jamais vous ne procéderez à un tel mariage est pour un élu républicain déjà plus difficile à comprendre puisque vous êtes censés représenter notre République, nos droits et nos devoirs, mais admettons-le, un autre que vous s'en chargera et cela ne sera pas plus mal visiblement pour les couples homosexuels qui viendront s'unir dans votre mairie.

 

Je peux comprendre vos interrogations et vos doutes sur une égalité de droit à laquelle vous ne semblez pas être prêt à vous ouvrir.

Je peux comprendre que vos idées, votre parti, vous poussent à prendre une position contre le mariage pour tous, mariage républicain et donc laïque je vous le rappelle, même s'il ne s'agit ici que d'une simple égalité entre les citoyens de notre République.

Je peux comprendre que votre idéal de vie hétérosexuel vous amène à douter du bien-fondé de cette demande ancienne des couples homosexuels et de la volonté de le porter et de l’autoriser en France par notre nouveau Président de la République et sa majorité.

Je peux comprendre que vous pensiez que le mariage n’est rien d’autre que l’union d’un homme et d’une femme qui pourront ainsi mener une vie sexuelle destinée à la reproduction de l’espèce animale humaine.

 

Que vous compariez l’homosexualité à la polygamie est incroyable.

Que vous compariez l’homosexualité à la consanguinité est répugnant.

Que vous compariez l’homosexualité à la pédophilie est scandaleux.

Que vous compariez l’homosexualité à l’inceste est ignoble.

 

Toute ces comparaisons sont totalement inacceptables et faire un parallèle entre toutes ces choses n’est évidemment rien d’autre qu’un appel à la haine, qu’un appel au refus de l’autre, qu’une justification anticipée des dérives homophobes auxquelles nous pouvons nous attendre au cours des prochains mois avec des propos aussi déplacés que les vôtres ou que ceux de Monsieur Barbarin, qui ne grandit pas l’honneur de sa soutane comme vous ne grandissez pas l’honneur de votre écharpe avec de tels propos.

 

Je ne peux admettre en tant qu’homosexuel les raccourcis que vous utilisez pour faire peur à nos concitoyens.

Je ne peux admettre en tant qu’homme les amalgames que vous faites afin de jeter le discrédit sur des revendications justes d’égalité.

Je ne peux admettre en tant que père de 2 enfants d’être comparé à Marc Dutroux ou d’autres par vos propos non pas blessants mais insultants.

Je ne peux admettre en tant que citoyen qu’un élu de la République puisse ainsi injurier une partie de la population, la stigmatiser et ainsi préparer voir justifier de futures agressions homophobes de personnes qui écoutant ou lisant vos propos y verront une incitation à défendre l’honneur et l’avenir de notre civilisation en danger par le mariage pour tous.

 

Pensez-vous, Monsieur le Maire, que demain, mes enfants, à l’école ou au collège, devront supporter les injures que vous venez de proférer et qui seront reprises par des enfants qui les auront eux-mêmes entendus dans leur famille ou au journal télévisé ?

 

Pensez-vous, Monsieur le Maire, que demain, nos enfants, dans la rue, vont entendre comme pendant le débat du PACS des « Les PD au bucher ! » et ne comprendront pas pourquoi un tel déchaînement de haine et de rejet ?

Pensez-vous, Monsieur le Maire que demain, mes enfants, dans leurs clubs de sports ou de culture, devront se justifier d’avoir des parents homosexuels qui mettent en danger la civilisation, qui ne se reproduisent pas (alors qu’ils sont là paradoxalement !), qui rompent des années de tabou immémorial et universel ?

Pensez-vous, Monsieur le Maire, que demain, nos enfants, homosexuels, seront toujours des statistiques du taux de suicide de peur du rejet, victime du rejet, de peur du déchaînement de violence qu’ils pourraient subir, victime de violence de la société que vous êtes censé représenter et que vous poussez ainsi non pas à l’unité mais à la rupture et à la division ?

 

Voilà ! Je ne pouvais rester ainsi sans réponse à votre éditorial, blessant, violent, agressif et nauséeux. Je vous ai répondu… à ma manière, sans agressivité, sans haine, sans rejet mais avec une pleine conscience de mes responsabilités de père de famille, d’homosexuel, de militant politique et syndical, de citoyen de notre République… en tant qu’homme !

 

Je reste à votre disposition pour toute rencontre que vous souhaiteriez afin que nous abordions la réalité de la situation plutôt que le cauchemar que vous décrivez afin de vous éclairer sur le vécu réel de nos familles, de nos enfants… même si je ne me fais que peu d’illusion sur une éventuelle réponse de votre part.

 

Avec mes salutations solidaires et citoyennes !

 

 

  Jérôme Dehainin NORD 

Partager cet article

Repost 0