Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog de la section PS Anzin

LETTRE OUVERTE A NICOLAS SARKOZY CONTRE LES SUPPRESSIONS DE POSTES D'ENSEIGNANTS

17 Janvier 2012 , Rédigé par José Pressoir Publié dans #Education

Thème : suppression des postes d’enseignants dans l’académie de Lille


Lille, le 10 janvier 2012

                                                                                  Monsieur Nicolas SARKOZY

                                                                                  Président de la République



Monsieur le Président de la République,


Les familles du Nord – Pas de Calais viennent d’apprendre que mille postes seront supprimés dans les écoles, les collèges et les lycées, à la prochaine rentrée scolaire.


Depuis 10 ans, chaque année, ce sont des centaines de classes et de parcours qui disparaissent ainsi de la carte du Nord – Pas de Calais. Des dizaines de lycées professionnels sont condamnés.

Les parents d’élèves sont inquiets, et à juste titre. La simple inscription de leurs enfants dans une école, un collège, un lycée est incertaine. La poursuite d’études dans un lycée ou après le baccalauréat devient problématique et impose des déplacements de plus en plus longs, désastreux pour la scolarité et la vie de famille.


Dans tous les établissements, les conditions de travail des enseignants, déjà difficiles, se détériorent, dans des classes surchargées, face à des élèves qui n’ont pu choisir véritablement leur orientation et qui décrochent massivement. Ce décrochage est désormais deux fois plus important que la baisse démographique que vous invoquez pour justifier les suppressions d’emplois.


Les écoles primaires et élémentaires continuent à payer un lourd tribut. L’accueil des enfants de moins de 3 ans semble plus que jamais compromis.


Les collèges connaissent un encadrement détérioré et ne sont plus en mesure de conduire sereinement les élèves vers une orientation réussie. Le collège est pourtant le lieu de consolidation des connaissances, de construction des projets d’avenir de notre jeunesse, ce qui est essentiel dans une région comme la nôtre.

Les formations professionnelles et technologiques sont démantelées : Les filières industrielles, qui en ont été le fleuron et qui ont bénéficié des équipements les plus performants, grâce à l’intervention  exceptionnelle de la Région, ferment les unes après les autres, y compris dans des établissements récemment construits ou rénovés.


Les choix d’orientation après la seconde se réduisent et accentuent dramatiquement  la démotivation et l’abandon des élèves.


C’est ainsi que 15 000 jeunes arrêtent chaque année leurs études avant l’obtention du diplôme, venant grossir les rangs du chômage.


Nous ne pouvons accepter que l’avenir des jeunes du Nord – Pas de Calais soit ainsi sacrifié.


Le Nord – Pas de Calais est une grande région, la quatrième de France et aussi la plus jeune.


Le Nord – Pas de Calais compte sur sa jeunesse pour innover, créer et accompagner la compétitivité de ses territoires. L’Ecole doit être à la hauteur de cette ambition.


Devant le saccage du système éducatif dans le Nord – Pas de Calais, nous exigeons le retrait des mesures envisagées et la présentation de nouvelles propositions concrètes, justes et immédiates.


Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de notre très haute considération.

 


Daniel PERCHERON

Sénateur du Pas de Calais

Président du Conseil Régional Nord – Pas de Calais

 

Patrick KANNER

Président du Conseil Général du Nord

Dominique DUPILET

Président du Conseil Général du Pas de Calais

Partager cet article

Repost 0