Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog de la section PS Anzin

Logements sociaux : 74 terrains cédés par l'Etat dans le Nord - Pas-de-Calais

6 Septembre 2012 , Rédigé par José Pressoir Publié dans #Logement

Logements sociaux : 74 terrains cédés par l'Etat dans le Nord - Pas-de-Calais

Il y a près de 120 000 personnes à la recherche d'un logement social dans le Nord - Pas-de-Calais. Photo archives Il y a près de 120 000 personnes à la recherche d'un logement social dans le Nord - Pas-de-Calais. Photo archives

    Le conseil des ministres a examiné ce mercredi un projet de loi pour que l'Etat puisse céder gratuitement aux collectivités locales des terrains pour la construction de logements sociaux.


    On considère que 10% des demandeurs de logements sociaux en France sont habitants de la région Nord - Pas-de-Calais. (Cliquez ici pour avoir la liste des terrains en passe d'être cédés par l'Etat dans la région)

    Le projet de loi passera devant le Sénat le 11 septembre prochain avant d'être examiné par l'Assemblée nationale. La liste, quasiment finalisée, des terrains concernés sera complète et définitive à partir du 15 septembre a rappelé la préfecture.

    Cécile Duflot, ministre du logement, a présenté mercredi ce projet au gouvernement. L'objectif est la construction totale de 500 000 logements par an, dont 150 000 sociaux, pour palier au manque réel de logements neufs en France. Près de 120 000 personnes de la région sont en demande d'un logement social, soit 10% des demandeurs en France, dont un tiers (40 000 personnes) uniquement sur la métropole lilloise. Soixante-quatorze terrains sont concernés dans la région, dont vingt-trois sur la métropole comme la gare Saint-Sauveur à Lille, le Pavé de Moulin à Hellemmes ou encore le site de Galois à Villeneuve d'Ascq.

    René Vandierendonck, sénateur du Parti socialiste et ancien maire de Roubaix, soutiendra ce projet de loi à partir du 11 septembre. Pour lui, il est nécessaire que "l'Etat prêche par l'exemple. Certains pratiquent la méthode du compte à rebours comme RFF (Réseau ferré de France) qui spécule sur le prix de ses terrains en voulant vendre au prix qu'ils coûteraient s'ils n'étaient pas pollués, s'ils n'avaient aucun problème." Pour René Vandierendonck, l'Etat montrerait le bon exemple et la marche à suivre pour les logements sociaux en France.

    Partager cet article

    Repost 0