Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog de la section PS Anzin

Qui est François Hollande ? Interview sur BFM ...

19 Avril 2012 , Rédigé par José Pressoir Publié dans #Présidentielle 2012

 

hollande-francois-webFrançois Hollande était l’invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC jeudi 19 avril. Il est notamment revenu sur son parcours, racontant son enfance, sa découverte de la politique, le 21 avril 2002 et sa campagne depuis sa candidature aux primaires socialistes.

François Hollande est né à Rouen en août 1954 et se plait à dire que « ne pas faire carrière est la meilleure façon de réussir.» Il rappelle avoir fait en sorte de franchir toutes les étapes. Il voulait être élu député, il considérait que c’était le mandat qui lui permettait de faire de la vie politique, en définitive, son accomplissement, et puis ensuite, chaque fois qu’il a eu une mission, un mandat, il l’a accompli pour le réussir de façon à ce qu’il puisse un jour prétendre, sans être obsédé par ça.

Sur la dissolution de l’Assemblée nationale par J.Chirac et la victoire de Lionel Jospin, celui-ci lui dit : « Est-ce que tu veux être le Premier secrétaire qui va avoir une mission pendant cette période élevée ? Ou tu vas être un bon ministre du gouvernement ». Il a choisi d’être Premier secrétaire.

Sur le résultats de Dimanche ? ”Je ne suis assuré de rien et personne – tant mieux d’ailleurs – personne ne peut dire ce que va être ni l’ordre d’arrivée, ni le niveau des uns et des autres. Et je ne parle pas du troisième ou du quatrième ». 

Sur le PS ?J’ai redressé tout ça et je me suis forgé une conviction. C’est-à-dire que face à l’adversité, ce qui compte c’est de tenir bon et de ne rien lâcher ». Rien n’est pire qu’un Parti qui se divise et qui ensuite se sépare. Le Parti socialiste, c’est la force d’alternance. S’il n’était pas là, finalement face à l’UMP ou face au Front National, qui pourrait aujourd’hui représenter l’avenir ? On peut aimer ce Parti, on peut dire que la gauche n’a pas fait tout bien mais l’alternance, elle est profondément inscrite dans notre vie politique.

Sur le “non” au traité européen ?  “De ceux qui ont voté oui et de ceux qui ont voté non. Autour de moi, dans cette campagne –j’ai voté oui, donc j’assume cette décision – j’ai Laurent FABIUS, j’ai Jean-Pierre CHEVENEMENT, j’ai Robert HUE : ils avaient tous voté non. Eh bien aujourd’hui, ils sont derrière moi pour la campagne présidentielle».

Sur le choix Royal en 2007 ? Je me suis effacé devant Ségolène ROYAL parce que je considérais que les Français voulaient Ségolène ROYAL …  c’est le rôle d’un responsable politique de savoir s’il est en situation ou s’il n’est pas en situation. Je n’étais pas en situation. Je le suis aujourd’hui».

François Hollande réaffirme qu’il n’aime pas la richesse indécente. La richesse héritée. La richesse arrogante. Il redit “Je n’ai hérité de rien, ma mère est morte il y a maintenant deux ans : elle ne m’a pas laissé une fortune. J’ai un revenu de parlementaire, je suis une personne aisée, mais me faire traiter de gauche caviar par celui qui aujourd’hui est l’incarnation de la richesse insolente ? Non. Et qui a ses amis… Les amis ça compte beaucoup dans la vie. On les choisit, ses amis ».

Il annonce clairement les choses :Mon Premier ministre sera socialiste. Voilà. Donc je dis tout, je ne cache rien. Les Français qui n’auront pas voté pour moi, je les associerai aussi à la reconstruction et au redressement du pays “.

François Hollande réaffirme aussi ses choix sociaux : “Je réunirai une conférence sociale avec les partenaires sociaux et nous regarderons la situation économique, elle est difficile pour beaucoup de PME …

Le Changement ? C’est Maintenant ! Dès Dimanche 22 avril, donnons lui le maximum de forces …

Blog 76 P

Partager cet article

Repost 0