Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog de la section PS Anzin

Sarkozy avoue son échec et veut être santionné.

19 Janvier 2012 , Rédigé par José Pressoir Publié dans #Présidentielle 2012

Ca s’appelle un boomerang ! Et que Nadine Morano ne nous demande plus d’excuses publiques … Sarkozy s’est autosanctionné. Lors de l’émission “A vous de juger” en 2007, Sarkozy s’était clairement engagé sur un objectif de 5% de chômeurs à la fin de son quinquennat.

au-revoir-president-sarkozy-ps76

Au revoir ...

Il conseillait alors aux Français d’en “tirer les conséquences” s’il finissait à 10%. Aujourd’hui, le taux de chômage en France a atteint les 9,8%. On y est donc. La crise a fait mal mais Sarkozy a mal fait.

Mal fait car, de plus, la France a perdu “la bataille de la notation“, ce que les Français vont devoir payer cher !
Mal fait quand le temps du “gagner plus“ a laissé place à celui du gagner pareil, du vivre mal …
Mal fait quand la désindustrialisation brutale montre un double manque de vision et de prise de décision, cruel tant il génère un tsunami de chômage  …
Mal fait car les services publics, seul patrimoine des plus démunis, ont été laminés …
Mal fait car il a pourchassé les faibles dont l’assistance ou le secours a été montré du doigt tandis qu’il offrait tant et plus de cadeaux fiscaux aux riches.
Mal fait tant les libertés publiques ont rapidement vascillées quand elles n’ont pas été remises en cause.
Mal fait car les affaires ont fleuries très nombreuses et le président en fut proche, très proche si bien que la démocratie française a baissé la tête.


Oui, M. Sarkozy, le temps d’en tirer les conséquences est donc venu. Il va falloir partir. La France doit être “réanmée”, mieux gérée, exfiltrée des affres de vos louvoiements politiques sans cap, sans concertation et sans efficacité, réhabilitée sur la scène internationale et réinvestie au plan moral parce que sortie des mains de votre clan qui l’a trop affaiblie.

Dimanche 22 janvier, tous au Bourget, la campagne de François Hollande est lancée, la gauche est prête, les propositions sont là, le temps du changement et de l’espoir est (enfin) revenu !

Partager cet article

Repost 0